Un résultat légitime

,

Ceux qui me connaissent savent que je suis un farouche opposant au scrutin majoritaire à deux tours. En effet, celui-ci empêche d’exprimer un choix réel en favorisant le vote « utile »  lorsque les Français votent selon leurs véritables préférences, on obtient un second tour Chirac-Lepen comme on l’a constaté en 2002.

Je préfère de beaucoup la méthode dite de Condorcet qui consiste à classer les candidats par ordre de préférence. On dit souvent qu’en 2002, l’utilisation de cette méthode se serait traduite par l’élection de Lionel Jospin, candidat le plus consensuel notamment parmi les électeurs de gauche ; en effet, Lionel Jospin aurait probablement été placé plus haut que Jacques Chirac sur de nombreux bulletins.

Curieux de savoir ce qu’aurait donné l’utilisation de la méthode Condorcet lors de l’élection présidentielle de 2007 entre les trois candidats François Bayrou, Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, j’ai fait une simulation avec les hypothèses suivantes :

  • Ceux qui ont voté Bayrou au premier tour : (en se basant sur les reports du deuxième tour)
    • votent à 40% pour Sarkozy en seconde place
    • votent à 38% pour Royal en seconde place
    • votent soit uniquement pour lui ou pour quelqu’un d’autre que Royal ou Sarkozy à 22%
  • Ceux qui ont voté Royal au premier tour :
    • votent soit uniquement pour elle ou pour quelqu’un d’autre que Bayrou ou Sarkozy à 45%
    • votent à 45% pour Bayrou en seconde place
    • votent à 5% pour Bayrou en seconde place et Sarkozy en troisième place (vote anti-extrême)
    • votent à 5% pour Sarkozy en seconde place (vote anti-Bayrou)
  • Ceux qui ont voté Sarkozy au premier tour :
    • votent soit uniquement pour lui ou pour quelqu’un d’autre que Bayrou ou Royal à 45%
    • votent à 45% pour Bayrou en seconde place
    • votent à 5% pour Bayrou en seconde place et Royal en troisième place (vote anti-extrême)
    • votent à 5% pour Royal en seconde place (vote anti-Bayrou)
  • Ceux qui ont voté pour un candidat écologiste ou d’extrême gauche au premier tour :
    • votent pour Royal en seconde place à 90%
    • votent pour Bayrou en seconde place à 5%
    • votent pour Sarkozy en seconde place à 5%
  • Ceux qui ont voté pour un candidat plus à droite que Sarkozy au premier tour :
    • votent pour Sarkozy en seconde place à 90%
    • votent pour Bayrou en seconde place à 5%
    • votent pour Royal en seconde place à 5%

Pour être honnête, je m’attendais à voir sortir de cette simulation une nette préférence pour François Bayrou. Il s’avère que la méthode Condorcet donne le tableau de préférences suivant :

préféré par rapport à

Bayrou

Royal

Sarkozy

autres

Bayrou

22552268 21187962 28307940
Royal 27635152

31674016

26476540

Sarkozy

33372626

37879228

30257588
autres 45141738 41516408 38008196

Le résultat, si on exclue les « petits » candidats qui de toute façon n’avaient aucune chance de gagner l’élection et que j’ai ici agglomérés ensemble, donne, par ordre de préférence :

  1. Nicolas Sarkozy
  2. Ségolène Royal
  3. François Bayrou

Non seulement Nicolas Sarkozy aurait tout de même été élu, mais en plus Ségolène Royal arrive bien en deuxième position comme cela a été le cas au premier tour.

Que se passerait-il si on échangeait le nombre de voix obtenues par Ségolène Royal et François Bayrou au premier tour ? François Bayrou aurait-il gagné sur Nicolas Sarkozy ? Si on garde les mêmes taux de classement que ceux exposés ci-dessus, nous obtenons :

  1. Nicolas Sarkozy
  2. François Bayrou
  3. Ségolène Royal

Nicolas Sarkozy aurait été, quoi qu’il arrive, élu président de la république.

If you like this post, you can send some bitcoin dust to 1Bo78aNzJvkmeLTw8aptaFipvRWyNQP2WF (or click here).
blog comments powered by Disqus